Les symphonies des couleurs et des formes de Spitzer communiquent l'émotion et la nostalgie.  Son chant s'élève à travers les combinaisons inépuisables des nuances, de leurs juxtapositions imprévisibles, formant harmonies et dissonnances.  Ce grand héritier de l'Ecole de Paris s'est créé un style propre, ses règles personnelles de le distinguent entre tous. Son appropriation savante de l'espace pictural, sa manière de poser les couleurs ne sont qu'à lui.

Travailleur aux ressources inépuisables, Spitzer renouvelle sans cesse son art dans une démarche féconde et enrichissante.  Il évolue sans cesse vers une liberté créatrice accrue, où il donne, comme en se jouant, la quintescence d'une peinture mûrie par une longue expérience, une longue réflexion.  Là s'affirme son immense talent, en donnant des oeuvres pleines d'inspiration, où le métier se cache sous une apparente spontanéité. Allant au fond de l'art pictural dont il pénètre tous les arcanes, Spitzer pratique avec un égal bonheur - et une égale réussite - la peinture sur toile, le dessin, la gouache, l'aquarelle, la lithographie, la gravure.  Il s'adonne également à la sculpture. Lauréat de nombreux prix, exposé en permanence dans plusieurs grands Musées en France et à l'étranger,

Walter Spitzer est aussi l'illustrateur d'éditions de luxe d'auteurs les plus célèbres: Malraux, Kessel, Sartre, Montherlant... Le fruit de cette variété de techniques se traduit dans une maturation où, dépassant les préoccupations de matière, Spitzer approche le spirituel.  Il va donc tout naturellement
vers la Bible - le Livre des Livres. Cependant, les thèmes bibliques ne sont pas pour Spitzer synonymes d'austérité.  Son interprétation des Dix Commandements est un assemblage savant de transcendance, de morale, de besoin d'absolu, constamment doublé d'humour et de spiritualité.  L'amour du Ciel peut-il se passer d'amour charnel?

Aussi les oeuvres de Spitzer célèbrent-elles l'amour le plus fou comme le désespoir le plus profond.  Cet interprète accompli de la gamme des sentiments humains est aussi un observateur fin et appliqué de la nature.  Ses animaux, ses arbres, ses paysages ont une âme où se réflète le moment fugitif et l'infini de l'Eternité.

L'éthique et le charnel s'entremêlent puis s'unissent par delà les oeuvres de Spitzer, qui forment autant de poèmes métaphysiques, où le transcendantal devient invitation au dépassement de soi, à la recherche de l'Infini.  La luminosité de ses peintures est porteuse évidente d'étincelles de la Lumière universelle.  

Enfant survivant de la génération d'Auschwitz, Spitzer ne peut oublier ni ses souvenirs cruels, ni l'anéantissement des siens.  Certaines de ses peintures rappellent donc ce qui fut la vie simple de jadis, la terrible vérité de naguerre. Cela constitue un des aspects essentiels de sa riche personnalité.  C'est certainement aussi une des raisons pour lesquelles l'ensemble de son être - l'ensemble de son oeuvre - est parcouru par un chant infini de fraternité, d'espoir et de renouveau.

Certains tableaux de Spitzer sont comme des cris de révolte ou de peur; d'autres sont comme une explosion de passion-, d'autres encore sont recueillement et prière.  Dans tous vibre -l'être sensible et sensuel de ce grand peintre, parvenu au niveau le plus élevé, l'égal des artistes les plus célèbres.

Chacun de ses tableaux est une oeuvre majeure et achevée.  A travers ses toiles, Spitzer s'affirme comme un des plus grands coloristes de notre temps.  Essentiellement figuratif, fruit longuement mûri de son seul talent, indifférent aux écoles qui passent et se succèdent, l'art de Walter Spitzer affirme hautement sa permanence et sa pérennité.

Léon ABRAMOWICZ

Un joli clin d'oeil pour toi Jean-David et ton message qui m'a beaucoup émue...:
Jean-David Abramowicz.   http://www.judithdarmont.com

Paris, 15 février 2010 

IMG_6636 1