A la tête du Palais de Tokyo, Jean de Loisy devra en particulier mener à bien les travaux d’agrandissement du lieu, qui comptera à sa réouverture, prévue pour le premier trimestre 2012, près de 20.000 mètres carrés. Il concevra et mettra en œuvre le projet culturel et artistique d’ensemble du Palais de Tokyo, lequel sera constitué dans les prochaines semaines en société par actions simplifiée, afin de gagner en autonomie et en capacité d’action.

Les missions du Palais de Tokyo rénové seront de promouvoir la création contemporaine, émergente et confirmée, en veillant spécialement à mettre en valeur les créateurs de la scène française, dans l’esprit d’ouverture et d’innovation qui a caractérisé le Palais de Tokyo depuis sa création en 2002.  Il sera assisté dans ses fonctions d’un directeur général délégué, dont il proposera le nom au ministre avant l’été, chargé des fonctions administratives et de gestion.

Né en 1957, Jean de Loisy a été directeur du Fonds Régional d’Art Contemporain des Pays de la Loire et président fondateur de l’association des directeurs de FRAC, chargé de mission au ministère de la Culture et de la Communication pour la création contemporaine dans les monuments historiques, directeur-adjoint du musée de Nîmes, conservateur à la Fondation Cartier puis conservateur au Centre Georges Pompidou, directeur des programmes de la mission 2000 en France et conseiller artistique du projet Estuaire à Nantes. Il a également été membre de la Commission Nationale de la Commande Publique, membre du conseil d’administration de la Réunion des musées nationaux (RMN) et membre du comité scientifique du Palais de Tokyo depuis 2007.

Jean de Loisy a réalisé de très nombreuses expositions monographiques, parmi lesquelles : James Turrell, Absalon, Bill Viola, Jeff Wall, Fischli et Weiss, Fabrice Hyber, Bernard Bazile, François Curlet, Gérard Gasiorowski, Jean-Michel Alberola, Anish Kapoor ou Huan Yon Ping…

Il a été le commissaire d’expositions marquantes comme « La Beauté » à Avignon, « Hors Limites - L’art et la vie » ou « Traces du sacré » au Centre Georges Pompidou. Il a également travaillé avec des institutions étrangères comme la Royal Academy of Arts de Londres, la biennale de Gwangju, en Corée, ou la Haus der Kunst de Munich.

Il est actuellement le commissaire de Monumenta, avec Anish Kapoor, qui se tient jusqu’au 26 juin au Grand Palais, du Pavillon Israélien de la Biennale de Venise, avec Sigalit Landau, et de l’exposition des diplômés félicités de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris.

Contact: T. 01 40 15 80 11 service-presse@culture.gouv.fr