Conciliant l’essence précieuse de la créativité et la richesse d’un savoir-faire inimitable, la maison Georges Hobeika infuse dans sa collection haute couture A/W 2017 les vertus volatiles, contenues dans les lanternes célestes qui s’envolent dans la nuit étoilée, pour transmettre dans un scintillement lumineux leur message de paix.

Ce symbole d’espoir s’exprime par l’éclat vivace d’une éclosion spectaculaire qui irrigue un flot de dentelles délicates. Tantôt ciselées dans du shantung de soie, en version ajourée, tantôt composées de cristaux et de perles aux volumes généreux, les fleurs de lotus déploient l’opulence de leur feuillage sur des tissus nobles – dentelle métallisée, organza rebrodé de fils de soie, gazar, crêpe – et communiquent une impression profonde de gaité et d’harmonie, qui trouve son expression ultime dans la magnificence de deux robes de mariées.

Les teintes subtiles – vert émeraude, lie de vin, bleu azur, pourpre - animent les lignes aériennes de robes qui composent un tableau impressionniste sur lequel l’obscurité s’effacerait progressivement au profit des astres. Des petits nœuds aux accents couture soulignent parfois la cambrure d’une silhouette. Des bracelets et des boucles d’oreilles déroulent à la perfection leur exquise esquisse de sensualité, pour mieux enserrer le corps dans les vertiges de la divine tentation. Aux mocassins et escarpins parsemés de fleurs répondent les pétales vigoureux qui nervurent des minaudières couronnées d’un fermoir en forme de perle nacrée. 

 

pict 2016-07-04 à 21

pict 2016-07-04 à 21

pict 2016-07-04 à 21

_Georges-Hobeika-Couture-FW16-Paris-8512